Aller au contenu.Aller à la navigation


Suivant: Comment cuire son chapon Plus haut: L'ancêtre du capteur solaire Précédent: L'héliothermomètre

Reconstitution d'un capteur solaire

Journal de Genève du 20 juin 1988.

Histoire des sciences. Horace-Bénédict de Saussure inventeur du premier capteur solaire.

Un étudiant de l'Ecole d'ingénieurs a pieusement reconstitué <<l'héliothermomètre>>. Cet ancêtre du capteur solaire est signé Horace-Bénédict de Saussure.

De Horace-Bénédict de Saussure, on ne connaît généralement que le pied victorieux qu'il posa, le 3 août 1787, au sommet du Mont-Blanc. Mais sait-on que ce savant genevois, à la fois alpiniste, géologue et physicien, éducateur, politologue et mécène, est l'heureux père du premier capteur solaire de l'Histoire ? Son ingénieux instrument, l'hélio thermomètre, vient d'être pieusement reconstitué. Il fait l'objet d'un travail de diplôme en thermodynamique, déposé à l'Ecole d'ingénieurs de Genève par son auteur, Rémy Beck.

Il est de ces inventions en apparence si simples que l'on s'étonne que tout un chacun n'y ait pas pensé! L'héliothermomètre est de celles-là. <<une petite caisse de sapin d'un demi-pouce d'épaisseur>> , précise Horace-Bénédict de Saussure dans ses notes, isolée par une couche de liège <<d'un pouce>>, dans laquelle sont disposées trois plaques de verre, superposées à une distance savamment étudiée les une des autres. Des thermomètres au mercure, placés sur les verres, permettaient à l'ingénieux Genevois de relever visuellement les températures à l'intérieur du capteur.

<<Horace-Bénédict de Saussure devait certainement surélever son appareil en le calant avec une pierre>>, précise Rémy Beck, <<et il l'orientait de manière à ce qu'il soit toujours exposé perpendiculairement aux rayons du soleil>>. En transportant son invention au sommet du Mont-Blanc, le savant cherchait à prouver par l'expérience que le rayonnement solaire n'est pas fonction de l'altitude. même si la température extérieure varie, celle de l'intérieur du capteur ne change pas. Pour autant, bien sûr, que l'ensoleillement soit identique.



Jean-Bernard ROUX
Collège de Saussure
Messages à: Jean-Bernard Roux