Aller au contenu.Aller à la navigation


Suivant: Les sac à dos Plus haut: L'homme du Mont-Blanc Précédent: Relation du voyage

Détails de voyage

CHAPITRE III Description des rochers et autres détails du voyage.

Du Prieuré au village du Mont. §. 1966. Quand on va du Prieuré au Mont-Blanc par la montagne de la Côte on commence par suivre le chemin qui conduit à Genève jusqu'au village des Buissons, et l'on prend là le sentier qui va au glacier de ce nom. Mais au pied de la pente par où l'on monte à ce glacier, on tire à droite et l'on va passer au hameau du Mont.

Creux de gypse. Ce hameau est situé sur une colline toute de gypse; on voit à la surface de cette colline des creux, dont les uns sont en forme d'entonnoirs, les autres au contraire n'ont qu'un étroit orifice, et vont en s'évasant dans l'intérieur de la terre. On m'en fit voir un dans une prairie parsemée de buissons, dont l'ouverture n'avoit pas plus d'un pied, et qui intérieurement avoit 10 à 12 pieds de diamètre, et une forme à peu près sphérique. Sans doute, ces creux sont l'ouvrage des eaux qui dissolvent et entraînent le gypse qui forme la colline, tandis que la terre végétale, retenue par les racines des herbes et des buissons, demeure suspendue au-dessus de ces cavités. Quant à la sphéricité de ces creux, elle paroit difficile à expliquer; mais aussi ne sont-ce pas des géomètres qui l'ont constatée.

Bords du glacier de Taconay. §. 1967. Un peu au-delà du Mont on commence à monter, en suivant les bords du torrent qui sort du glacier de Taconay, §. 514; on ne voit point encore là des rochers en place; on ne voit que des débris de rochers feuilletés, composés de quartz, de mica, de horn-blende schisteuse, ou de pierre de corne ferrugineuse, qui se décompose....-



Jean-Bernard ROUX
Collège de Saussure
Messages à: Jean-Bernard Roux