Aller au contenu.Aller à la navigation


Suivant: Henri-Albert Gossefondateur de Plus haut: La vie d'une société Précédent: Aider de jeunes chercheurs

Faire des expertises techniques

Pour faire face aux problèmes techniques posés par la gestion d'une Cité en voie de modernisation, le Gouvernement genevois d'il y a 200 ans ne disposait pas d'experts salariés ou de techniciens mandatés. Il ne pouvait compter que sur le dévouement et le sens civique des savants de la Société des Arts ou de la SPHN.

Ce sont les autorités françaises, qui gouvernèrent Genève de 1798 à 1813, qui ont eu les premières l'idée de solliciter la Société de Physique afin d'obtenir certaines expertises. Le préfet d'Eymar en particulier, qui assistait volontiers aux grandes séances de la Société, a demandé et obtenu plusieurs rapports. Parmi ceux-ci, une <<Statistique du département du Léman>>, rédigée par Jean Tollot, un <<Rapport sur la vaccination antivariolique dans le département du Léman>>, de Louis Odier, et une <<Analyse des eaux de fontaine en usage à Genève>> faite par P.-F. Tingy.

Les membres de la SPHN n'ont cependant pas attendu une sollicitation gouvernementale pour se mettre au service de leurs concitoyens. Dès 1794, alors que Genève connaissait une grave crise de ravitaillement, ils ont rédigé un <<Avis au public sur la culture de la pomme de terre>>, aliment encore quasiment inconnu chez nous à l'époque. Les meilleurs méthodes de culture et les meilleures variétés avaient auparavant été étudiées dans le jardin botanique de la Société!

Dans d'autres circonstances, les savants genevois ont fait des analyses de sources minérales, ou rédigé des avis au public sur l'hygiène et la médecine. Ils ont aussi donné des cours à l'intention des artisans et des sages-femmes. Ils ont même étudié les maladies affectant certaines catégories professionnelles et les moyens d'y remédier. Pour la première fois, la science était appelée à faire la preuve de son utilité. On connaît la suite...

René Sigrist



Jean-Bernard ROUX
Collège de Saussure
Messages à: Jean-Bernard Roux